125e anniversaire

Entradilla

Nous fêtons le 1er février le 125e anniversaire du premier véhicule ferroviaire électrique en Espagne

Body

Le lundi 1er février prochain, nous commémorerons le 125e anniversaire du premier véhicule ferroviaire alimenté par une nouvelle énergie : l'électricité, au lieu d'être propulsé par la vapeur ou tiré par des animaux pour les plus rudimentaires. C'est pourquoi le Gouvernement basque et le Musée ferroviaire basque de l'entreprise publique Euskotren lanceront cette année plusieurs initiatives pour faire connaître cette étape historique du tramway de Bilbao à Santurtzi, le premier en Espagne à utiliser la traction électrique.

Six ans plus tard, une autre entreprise qui est dans l'ADN d'Euskotren, le Tramway de Bilbao à Durango et Arratia, fut également le premier à déplacer ses trams de manière absolument écologique grâce à la puissance des chutes hydroélectriques de Garai et Maguna. Jusqu'alors, à une époque où n'existaient pas les grandes entreprises de production et de distribution d'aujourd'hui, toutes les électrifications de tramways avaient eu recours à la construction de leurs propres centrales de génération au moyen de machines à vapeur.

Dans le cadre de la célébration de l'Année européenne du chemin de fer par ailleurs, l'objectif des différentes actions de diffusion promues tout au long de l'année 2021 par le Département de l'aménagement du territoire, du logement et des transports du Gouvernement basque et le Musée basque du chemin de fer d'Euskotren sera de rappeler à la société basque l'importance de la traction électrique dans les trains, métros et tramways et le rôle pionnier joué par le Pays basque dans son développement.

Euskotren, entreprise publique du Gouvernement basque exploite les tramways modernes de Bilbao et Vitoria-Gasteiz, gère le Musée basque du chemin de fer et est l’héritière du premier transport mécanique écologique du pays comme le tramway d'Arratia, ; elle abordera les sujets suivants à l’occasion de la commémoration de ces 125 premières années de mobilité durable :

• Euskadi pionnière dans le domaine de la mobilité électrique : premier tramway électrique, le 1er février 1896. 29 octobre 1897, par ailleurs, lancement du premier tramways électrique de Gipuzkoa : le tramway de Saint Sébastien à Rentería.

• Précurseurs de la mobilité électrique : premier tramway écologique de Bilbao à Durango et Arratia (1902) ; et pari pour le tramway en faveur de l'hydroélectricité dans le tramway urbain de Saint Sébastien et l'interurbain de Saint Sébastien à Tolosa (1903-1912).

• A l'avant-garde des trains électriques : premier chemin de fer électrique qui gravissait le mont Ulia à Saint Sébastien (1902) ; deuxième chemin de fer électrique, reliant Saint Sébastien à Hernani (1903) ; premier téléphérique électrique d'Espagne, sur le mont Ulia à Saint Sébastien (1907) ; premier funiculaire électrique du Pays basque sur le mont Igeldo (1912) ; nouveau chemin de fer électrique entre Saint Sébastien et Hendaye, le « Topo » (1912) ; inauguration du chemin de fer de l'Urola (1926) ; premier chemin de fer électrique en Biscaye, de Bilbao à Algorta (1928) ; première liaison à traction électrique entre deux capitales espagnoles (Bilbao et Saint Sébastien, en 1929) ; première électrification d'un chemin de fer à écartement large avec la ligne de la Compañía del Norte d'Irun à Altsasu (1929) ; arrivée de la traction électrique en Alava, avec le chemin de fer Basque-Navarre de Vitoria-Gasteiz à Lizarra-Estella (1929) ; Euskadi, leader de la traction électrique, avec 39,5% des électrifications en Espagne (période 1903-1912). De plus, dans le cas du « Topo », le tronçon entre les gares d'Amara et de Loiola de Saint Sébastien, qui faisait à l'origine partie de la ligne ferroviaire Saint-Sébastien-Hernani, est la plus ancienne ligne ferroviaire électrifiée d'Espagne, en service depuis le 2 août 1903.
 
• Du tramway au trolleybus : premières lignes de trolleybus en Espagne, à Bilbao (1940) ; mise en service de trolleybus à Saint Sébastien (1948). Suppression de tous les tramways en Biscaye et à Gipuzkoa, comme cela s'est produit dans d'autres pays (période 1940-1964).

• Époque néfaste pour la mobilité électrique : les transports publics sont relégués au second plan face au développement rapide de l'automobile (années 60 du XXe s.) ; suppression de tous les tramways en Biscaye et à Gipuzkoa, comme cela s'est produit dans d'autres pays (période 1940-1964) ; et disparition des trolleybus au Pays basque (1965-1978), remplacés par des autobus diesel.

• L’entreprise mise sur le transport collectif, propre et efficace : création de l'entreprise publique Eusko Trenbideak-Ferrocarriles Vascos, S.A., avec la restauration de la gouvernance autonome au Pays basque (1982) ; inauguration du métro de Bilbao (1995) ; inauguration du nouveau tramway de Bilbao (2002) ; inauguration du tramway de Vitoria-Gasteiz (2008) ; et mise en service du premier autobus 100% électrique du Pays basque à Saint Sébastien (2014).

Aujourd'hui, le Pays basque est le deuxième pays du monde pour la densité de chemins de fer électriques, juste derrière la Suisse. Avec des services qui représentent une alternative de mobilité de plus en plus propre et efficace. La mobilité électrique est l'alternative la plus durable. Et le moyen de transport le plus efficace est sans aucun doute le chemin de fer : grande vitesse, trains de marchandises, trains de banlieue, métros et tramways.

Le conseiller du Gouvernement basque Arriola a souligné l'importance de l'événement « un fait historique, pionnier en son temps, et d'une grande pertinence aujourd'hui ». « L'engagement du Pays basque en faveur de la mobilité durable - a-t-il souligné - est ferme, nous avons la plus forte densité de chemins de fer électriques au monde, juste après la Suisse, des services qui représentent une alternative de mobilité de plus en plus propre et efficiente ».

1897